Différentes versions de l’incontournable lampe Jieldé….

, , Commentaires fermés sur Différentes versions de l’incontournable lampe Jieldé….

Au commencement, était un mécanicien du nom de Jean Louis Domecq qui avait besoin de voir clairement les pièces qu’il avait à travailler. Cela se passait à Lyon aux alentours de 1950. Or, en mécanique, les pièces ont des formes très variées, les établis peuvent être placés comme ceci ou comme cela, on va parfois d’un plan de travail à l’autre…

Une lampe dont les fils ne s’emmêlent pas…

lampe Jieldé « loft », version applique…
Source : http://www.produitinterieurbrut.com/

Il fallait donc un éclairage facilement maniable et robuste. Jean Louis Domecq fait des essais, tâtonne, explore et fini par mettre au point une lampe articulée (et modulable), que l’on pouvait orienter à sa guise parce qu’aucun fil ne s’entortillait autour de ses articulations. La première lampe Jieldé (nom tiré des initiales de son inventeur : ji + el + dé) était née ! Et Jean Louis Domecq lance son propre atelier de fabrication avec succès. En effet, ce premier modèle – dit « standard », parfois rebaptisé « loft » par la vogue vintage – pouvait répondre aux besoins de nombreux autres métiers !

Puis notre goût actuel pour le style industriel a fait sortir la lampe Jieldé du monde professionnel. On peut en découvrir d’autres versions sur le site de P.I.B.  (https://www.produitinterieurbrut.com/). La marque Jiedlé est devenue tendance !